Fermer

Test

Resident Evil Revelations

par Martin

Infos

Resident Evil...

  • Genre
  •  | 
  • Action/Avent...
  • Dév.
  •  | 
  • Capcom
  • Editeur
  •  | 
  • Capcom
  • Joueur(s)
  •  | 
  • 1
  • Sortie France/Europe
  • 27/01/2012
  • Sortie Japon
  • 26/01/2012
  • Sortie Etats-Unis
  • 07/02/2012
Resident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil RevelationsResident Evil Revelations

A propos...

Resident Evil Revelations

A propos

Avis aux fans de la célèbre série de survival-horror : Resident Evil™ Revelations va vous glacer le sang dans ce nouvel opus sur Nintendo 3DS !

Se déroulant entre Resident Evil 4™ et Resident Evil 5™, le jeu propose un nouveau scénario réunissant les héros de la série, Jill Valentine et Chris Redfield, et de nouveaux personnages, Parker Luciani et Jessica Sherawat. Les joueurs pourront également explorer, avec la plus grande prudence, des environnements entièrement inédits.

D'après les dernières informations émises par le GPS de Chris Redfield, cofondateur du BSAA (Bioterrorism Security Assessment Alliance), il se trouvait à bord d'un paquebot censé être abandonné, juste avant que l'on perde toute trace de lui. En mission pour découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à son partenaire du BSAA et ami proche, Jill Valentine s'aventure dans le navire délabré en compagnie de l'agent Parker Luciani. Malheureusement, le paquebot n'est pas aussi désert que prévu...

Ailleurs, Chris Redfield et sa nouvelle partenaire du BSAA, Jessica Sherawat, cheminent sur des montagnes enneigées en quête d'informations sur Veltro, une organisation terroriste. Mais dans le silence se tapissent des hordes de créatures terrifiantes et contaminées, bien déterminées à les détruire...

Resident Evil™ Revelations marque le retour sur Nintendo 3DS de l'action classique des jeux de survival-horror : avec des armes et des munitions limitées, la chance n'est pas de votre côté et chacun de vos tirs compte. Des couloirs exigus, froids et humides du paquebot aux neiges dangereuses des montagnes, l'environnement n'est vraiment pas votre ami. Pour survivre, vous aurez besoin de tout votre courage, de vos compétences et aussi d'un peu de chance ! Le scanner Genesis vous sera aussi d'une grande utilité pour analyser les ennemis ou révéler des objets cachés (qui peuvent servir d'améliorations pour vos armes).

Pour que vous vous sentiez aussi à l'aise que possible en explorant ces endroits qui grouillent d'horribles créatures ayant pour seul but de vous éliminer, vous avez le choix entre une vue à la première personne et une vue à la troisième personne. De plus, pour garder facilement un œil sur votre viseur laser, utilisez l'écran tactile pour changer rapidement et intuitivement d'armes, analyser les indices et résoudre les énigmes.

Quoi que vous fassiez, restez constamment sur vos gardes pour éviter de vous frotter à l'ennemi. Le cas échéant, votre aptitude à exécuter des attaques de mêlée pourra vous tirer d'affaire si vous êtes suffisamment vif pour réagir face à votre mutant d'agresseur.

Grâce au moteur de jeu MT Framework Mobile, les graphismes sont remarquables. Ajoutez à cela la profondeur de la 3D stéréoscopique et vous plongerez au cœur d'une expérience si immersive que vous en aurez froid dans le dos.

Vous pensez avoir des nerfs d'acier ? Alors tenez-vous prêt pour Resident Evil™ Revelations sur Nintendo 3DS.

  • Découvrez un scénario, des personnages et des lieux inédits dans ce nouvel opus de la série Resident Evil.
  • Retrouvez le gameplay classique des jeux de survival-horror, en 3D stéréoscopique, sur votre console portable.
  • Alternez entre la vue à la première personne et la vue à la troisième personne pour adapter votre expérience.
  • Analysez les indices, résolvez les énigmes et changez d'armes sur l'écran tactile.
  • Compatible avec le nouveau périphérique Slider Pad comprenant deux boutons et un pad de commande circulaire supplémentaires pour une expérience encore plus terrifiante.

Actualité

Resident Evil Revelations

Toute l'actualité

Des revelations au compte goutte....

Resident Evil : Revelations

Comme deux amants qui ne s’étaient pas vus depuis trop longtemps, Nintendo et Capcom se retrouvent pour une nouvelle expérience issue de la saga Resident Evil. Un épisode qui sera exclusif à la 3DS, dernière console portable de Big N. Annoncé dès la présentation de ladite console, Resident Evil : Revelations se sera fait attendre et débarque près d’un an (déjà !) après le lancement de la machine. On peut en déduire que le développement ne s’est pas fait à la hâte chez les studios japonais de Capcom, une très bonne chose.

Et comme à chaque itération d’une grosse licence sur console portable, beaucoup parmi les joueurs et les fans vont être amenés à se demander si la version en question ne sera pas un épisode « au rabais ». L’interrogation est légitime pour Resident Evil : Revelations lui aussi. Des révélations sur la saga emblématique du survival-horror sur une simple version portable ? Inutile de s’inquiéter : le suffixe « Revelations » est aussi classe que mensonger.

Vous n’apprendrez rien dans cette mouture 3DS sur Umbrella Corporation, rien sur le passé de Jill ou de Chris (rien d’important du moins), et l’histoire n’explicite pas le lien entre RE4 et RE5 mais sert simplement de vague prologue au cinquième épisode. Nous allons voir que le scénario n’est pas dénué d’intérêt pour autant, mais il faut donc savoir que ce n’est pas dans Revelations que l’on trouvera des réponses à nos questions les plus profondes sur la saga et sa mythologie.

Bye bye Umbrella, faite place à Veltro

Resident Evil : Revelations

Dans cette mouture 3DS, l’ennemi n’est d’ailleurs pas la fameuse Umbrella Corporation qui nous tourmenta tant par le passé. Au lieu de cela, c’est l’organisation terroriste Veltro qui vient troubler l’ordre publique en menaçant le monde de relâcher un virus mutagène diaboliquement dangereux dans les océans, inondant le monde de zombies pas très nets. Si les intéressés sont si en colère, c’est parce que le gouvernement américain a cru bon d’éradiquer Terragrigia, une ville utopique en pleine mer fonctionnant en autarcie grâce à l’énergie solaire, après une invasion de zombies d’origine inconnue.

L’histoire de Raccoon City qui se répète en somme, et qui en mit plus d’un en rogne. Ni une ni deux, Chris et Jill partent chacun de leur côté essayer de régler le problème, accompagné d’un coéquipier différent : Jill est avec Parker, un survivant de l’incident Terragrigia ; Chris fait équipe avec Jessica, une autre rescapée armée de la ville-utopie flottante.

Evidemment, les mutants sous leurs diverses formes ne tarderont pas à vouloir prendre part aux différentes expéditions de nos héros. L’univers n’est peut-être pas à la hauteur de la série, plus étriqué en tout cas. Une version portable du monde de RE, pour des attentes scénaristiques déçues, et au final une intrigue hélas pas meilleure que celles des autres épisodes. Cette idée de scinder les groupes permet en revanche une toute nouvelle approche aussi bien dans la narration que dans la structure du jeu, par rapport aux précédents Resident Evil.

Ainsi, Revelations se présente presque comme une série avec plusieurs épisodes : on se concentre tour à tour sur Jill, puis Chris (avec leur binôme bien sûr), mais aussi sur un troisième groupe formé de deux lascars issus du BSAA (là où Chris et Jill officient avant et pendant RE5). Résultat, le scénario n’en est pas vraiment gonflé mais est insufflé d’un peu plus de suspens, un peu trop fragmenté peut-être. Le vrai intérêt se trouve dans le gameplay qui parvient à trouver un moyen de se diversifier : les parties avec Jill sont bien plus proches d’un survival que le reste du jeu, il faudra compter ses munitions, explorer un petit peu le bateau sur lequel on se trouve, et parfois même fuir (!).

A l’inverse, les passages avec Chris sont un peu plus musclés et offrent quelques mécaniques nouvelles comme le tir une fois votre personnage mis à terre et donc vulnérable. Pour le troisième groupe c’est encore plus bourrin car il faudra dézinguer du zombie à tour de bras. Le gros avantage est que l’arsenal évolue en fonction des personnages : armes plus lentes et classiques avec Jill, nettement plus violentes et à tendance « semi-auto » pour les autres.

Un attirail au poil

Resident Evil : Revelations

Des armes qui, avec la jolie Jill, peuvent de nouveau être améliorées via un système d’upgrades à récupérer dans les niveaux, qui sont souvent cachées (un minimum) dans le décor. Chaque pétoire peut se voir attribuer trois bonus, à choisir avec précaution. On customise un peu son style de jeu, ce qui constitue un excellent point. De manière générale, on retrouve tous les éléments d’un vrai Resident Evil dans cette version portable : boss bien stressants, vagues d’ennemis, monstres pas très propres dans des recoins embusqués… Avec en supplément une maniabilité qui apporte une révolution dans la saga : on peut marcher en tirant !

Enfin ! Et il faut avouer que ça devenait plus que nécessaire. Les bestioles avancent souvent lentement mais surement vers vous, incitant à une retraite stratégique que l’on peut désormais effectuer tout en vidant son chargeur sur l’ennemi. Une nouvelle apparition que celle du scanner, sélectionnable via une pression de l’écran tactile, dont on se servira pour découvrir des objets bonus dans le décor, ou des « empreintes » à collectionner. A l’image d’un Metroid Prime, scanner tout ce qui bouge (les ennemis en fait) alimentera une jauge qui octroiera, une fois remplie, une herbe verte pour se soigner en cas de coup dur. L’objet est sous-exploité en termes de recherche -rien d’indispensable à découvrir- mais l’utilisation du pavé tactile est très fonctionnelle.

A noter qu’il y aura deux école au sujet des déplacements : avec ou sans le Circle Pad Pro. Sous ce nom prétentieux se cache un objet de forme assez incongrue, vendu en pack avec le jeu pour une (ou deux)dizaine(s) d’euros supplémentaire, qui se cale sous la 3DS et lui ajoute un stick en plus, ainsi que deux gâchettes additionnelles. Sans lui, la prise en main d’un jeu comme Resident Evil est très rigide, il faut en effet choisir entre la visée grâce aux boutons ou via le stick original. Pas évident et assez peu pratique dans les deux cas.

Avec le deuxième stick analogique, c’est la révélation pour le coup : le jeu se joue comme son grand frère RE5, avec autant d’aisance voire plus si on pense au tir en marchant. Une vraie réussite d’ingénierie, bien que plutôt moche - votre 3DS belle et menue se transforme en un device un peu difforme. Difficile donc de juger de la maniabilité du titre qui évolue de passable à très bonne grâce à un second stick pas obligatoire.

Une 3D facultative

Resident Evil : Revelations

Ce Resident Evil : Revelations ne propose donc pas un véritable renouveau pour la saga. Il serait plus juste de dire qu’il tente (avec succès) de concilier le gameplay des anciens RE avec celui, plus action et plus controversé, de RE5. Tout en apportant de petites innovations. D’un point de vue réalisation, on ne peut être qu’agréablement surpris. Graphiquement déjà, le constat est là : le titre est magnifique, qu’il s’agisse des cinématiques saisissantes ou du in-game qui fait de l’œil aux épisodes HD.

Les textures ne sont pas toujours au top, et l’interaction avec le décor est très limitée, mais c’est le prix à payer pour avoir un jeu aussi beau sur la dernière portable de Nintendo. Reste que la 3D s’est avérée, et il y a du subjectif là-dedans, agréable un moment mais vite gênante. Alors que Zelda m’avait tenu près de 20h de jeu avec la 3D à fond sans aucune envie de baisser définitivement la molette, Revelations est nettement moins supportable en profondeur. Peut-être est-ce dû au dynamisme de la mise en scène mais aussi au caractère instable du bateau par exemple. Toujours est-il que l’effet est moyennement intéressant, et surtout n’immerge pas tant que cela.

On coupera donc la 3D à terme, pour la remettre durant les cinématiques qui en profitent de manière optimale. Concernant le design, on découvre de nouveaux environnements, montagneux par exemple, ainsi que le fameux bateau aux allures de manoir, plutôt réussi. Rien d’exceptionnel, et surtout des « zombies » un poil trop informes, bien dégueu cependant, indescriptible de pâleur et bourrés de protubérances. Heureusement, les Hunters sont là pour sauver la mise ! Beaucoup avaient pu perde foi en la bande-son d’un RE5. Si les armes émettaient des sons toujours plus claquants et réalistes, les musiques ont eu tendance à perde de leur charisme au fil des épisodes de Resident Evil, jusqu’à devenir pour la plupart oubliables dans le cinquième volet.

Capcom a cependant effectué un petit retour en arrière avec ce nouvel opus 3DS. Les thèmes plus mélancoliques, un peu plus stressants se mélangent avec les ambiances sonores taillées pour l’action, et apportent un peu d’air frais. Ce n’est pas encore ce que l’on est en droit d’attendre pour une saga d’un tel renom, mais comme pour l’ensemble du jeu, le géant japonais fait un vrai pas en avant vers une évolution – pondérée - de la série.

Un mode multijoueurs accessible

Resident Evil : Revelations

Le véritable enjeu de Resident Evil : Revelations, c’est de proposer un épisode de la saga qui se justifie, qui se suffise à lui-même malgré son caractère portable. Plus encore, c’est un épisode qui porte sur ses épaules des attentes fortes : un avant-goût du futur d’une licence phare, ainsi que la pression d’un « vrai » nouvel épisode. C’est sur le plan de l’histoire que ça aurait été le plus facile : Capcom n’y est pas parvenu. C’est donc du côté du gameplay et des fonctionnalités qu’il faudra chercher pour trouver tout ce que l’on attendait ou presque.

On joue à Revelations comme à un autre Resident Evil, avec un dynamisme inédit et même quelques nouvelles options pour les armes notamment. La mise en scène annonce quelque-chose de neuf pour l’avenir : Capcom compte assumer pour de bon sa volonté d’offrir une action plus intense et plus incisive, ici en fragmentant la narration et via un suspens raté mais bien tenté, qui a le mérite de nous faire sourire. Il ne restait donc plus qu’à proposer un vrai contenu pour combler les joueurs 3DS et remporter le pari.

C’est chose faite, avec le multi ! Une option qui n’a pas toujours été le point fort de la série, mais qui fait une apparition tout à fait noble dans cette mouture 3DS. Pas de concept très compliqué cette fois-ci, mais un simple mode Commando à deux joueurs. Il s’agira de refaire des portions du jeu solo (presque toutes en fait) seul ou en collaboration, de manière rapide et efficace avec un système de points lié au temps, au nombre de kills, aux dommages reçus et à la précision des tirs. De ces performances résulte une note qui fera pleuvoir les points avec lesquels on pourra améliorer ses armes ou se choisir des bonus passifs sympathiques (porter plus d’herbes, etc…).

Bien ficelé, complet et accessible, ce mode est une vrai aubaine pour le contenu. Il introduit même une petite dimension RPG avec ses améliorations, la présence d’une barre d’énergie au-dessus des monstres, dont certains peuvent posséder des propriétés particulières : géants et très puissants mais très lents, ou petits et très rapides par exemple. Tout pour essayer de ne pas lasser le joueur. On peut bien sûr y jouer en ligne, ce qui apporte un sacré plus aux côtés du streetpass/spotpass qui permettent de recevoir des bonus (ceux évoqués juste avant) de la part de la communauté. Un multi qui rallonge la durée de vie et contribue à faire de Resident Evil : Revelations un vrai jeu, qui ne souffre pas de son aspect nomade.

18
/20 : Resident Evil : Revelations est probablement le meilleur titre d’éditeur tiers disponible à ce jour sur 3DS. Véritable aubaine pour les possesseurs de la machine en manque de survival-horror, le jeu séduira également sans peine les amateurs d’action, fournissant un vrai contenu (multi et solo) à cet épisode portable dynamique, fun et parfois oppressant.

L’apparition du Circle Pad Pro lui sert grandement, on ne peut donc que le conseiller. Une itération de la saga qui ne souffre pas de son aspect nomade, mais pèche par son scénario peu ambitieux (on a l’habitude) et sa 3D pas toujours parfaite. Et pourtant la recette fonctionne. Un grand jeu pour la petite 3DS !
Gameplay : On tire en marchant ! Si c’est pas beau ! Une petite révolution pour la série, qui rend Revelations digne d’un vrai jeu d’action en plus de ses phases plus survival. Cependant, l’absence du Circle Pad Pro (le stick additionnel) rend le jeu nettement moins agréable…
Durée de vie : Sachant que l’on boucle le jeu en une petite dizaine d’heure la première fois et que cinq de plus sont à compter pour le multi, on est dans la moyenne haute des titres 3DS actuels. Mais comme les modes de difficultés supérieurs alliés à la recette gagnante des améliorations d’armes prolonge encore le plaisir, le résultat est rassasiant.
Graphismes : Splendides pour la console. Les cinématiques en CG sont à tomber et le in-game est très réussi. La 3D va en revanche nettement mieux aux cut-scenes qu’au jeu en lui-même. On la coupera donc à terme pour la remettre pendant les cinématiques. On se rapproche d’un niveau HD par moment, du bonheur pour les yeux.
Audio : Sensiblement plus mélancoliques que dans RE5, les musiques de Revelations ne feront pas date dans l’histoire des OST mais effectuent un rapprochement appréciable avec les racines sonores de la série. Les bruitages restent cependant proches du cinquième volet, ainsi que les voix. Au global, l’ambiance est assurée.

Commentaires

Resident Evil Revelations

A vous la parole !
Principe

Le système de communication proposé sur les articles est géré à la manière d'un chat, c'est-à-dire que la zone où s’affiche les messages liés au présent sujet est rafraîchie dynamiquement. Inutile donc de recharger la page lorsque vous souhaitez voir les nouveaux messages, c'est automatique ! En revanche, sur le forum il vous faut toujours rafraîchir la page.

Utilisation

Pour participer à la conversation, il vous suffit de remplir au moins la zone message. Pour ouvrir un sujet sur le forum il vous faudra également indiquer un titre. La validation des formulaires s'opère via les icones de couleur verte. Pour plus de convivialité, des outils de mise en forme sont à votre disposition pour aiguayer votre texte. Vous pouvez ainsi influer sur la couleur, le style mais aussi insérer des smileys voir des images et des vidéos sur le forum.

Bonne conduite

Le dialogue permet de partager ses idées, ses convictions, mais cela doit être fait dans le strict respect d’autrui. Sur Wiiz.fr, nous veillons tout particulièrement à ce que ce principe soit respecté pour que chacun puisse s’exprimer librement. Si vous constatez des abus, n’hésitez surtout pas à nous avertir à abus@wiiz.fr, nous interviendrons dans les plus brefs délais !

Merci de participer à la vie du site !

Aucune réaction, à vous la main !

Participez!

Pub!