Fermer

Test

The Last Story

par Mario.com

Infos

The Last Story

  • Genre
  •  | 
  • RPG
  • Dév.
  •  | 
  • Mistwalker
  • Editeur
  •  | 
  • Nintendo
  • Joueur(s)
  •  | 
  • 1
  • On-line
  •  | 
  • Oui
  • Sortie France/Europe
  • 24/02/2012
  • Sortie Japon
  • 27/01/2011
  • Sortie Etats-Unis
  • 14/08/2012
The Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last StoryThe Last Story

A propos...

The Last Story

A propos

Prenez le commandement d'une troupe de mercenaires et guidez-les à travers une aventure épique dans The Last Story sur Wii.

The Last Story est le tout dernier jeu signé Hironobu Sakaguchi, créateur de la série Final Fantasy. Ce jeu allie d'impressionnants graphismes à un innovant système de combat en temps réel et un scénario captivant où règne une atmosphère digne des plus grands récits de guerre. Laissez-vous entraîner dans l'atmosphère mystérieuse de l'île de Lazius qui regorge de secrets. Berceau de la civilisation humaine, elle est le théâtre d'affrontements entre deux peuples ancestraux. Parmi les mercenaires que vous dirigez, se trouve Zael, un guerrier aux rares pouvoirs qui ne rêve que d'une chose : devenir un jour chevalier. Alors que Zael et ses compagnons d'armes atteignent la capitale de l'île, ils se retrouvent impliqués dans des affaires diplomatiques et apprendront à leurs dépens que l'honneur n'est pas une qualité universelle.
 
Le système de combat en temps réel est un point central du jeu : les joueurs doivent s'employer à effectuer un travail d'équipe tactique. Utilisez le Magnétisme, une aptitude spéciale, pour attirer l'attention des ennemis vers le personnage que vous contrôlez ce qui laisse le champ libre aux autres unités pour s'atteler à d'autres tâches spécifiques ou pour reprendre des forces. À vous d'utiliser cette aptitude à bon escient pour éviter à tout prix que le même membre de votre équipe ne subisse des dégâts répétés !

The Last Story vous plonge au cœur de l'action avec des cinématiques qui s'enchaînent parfaitement à chaque combat : l'histoire est ainsi ininterrompue tandis que les personnages discutent des points clés de celle-ci. Il est possible de passer en mode automatique ou manuel pour les phases de combat, ce qui permet de doser la difficulté des combats en fonction de votre niveau d'expertise. Une fois que vous maîtrisez toutes les subtilités du combat, vous pourrez mettre à rude épreuve votre expérience en la matière dans une arène où 2 à 6 joueurs peuvent s'affronter ou coopérer en ligne.

En exclusivité sur Wii, The Last Story vous plonge dans un univers d'action d'une beauté à couper le souffle et vous invite à rejoindre une équipe au cœur d'une aventure inoubliable.

  • Vivez une expérience épique dans ce tout nouveau RPG signé par le créateur de Final Fantasy.
  • Apprenez à maîtriser toutes les subtilités du système de combat pour affronter ou coopérer avec cinq autres joueurs pour des combats épiques en ligne.
  • Plongez dans un monde aux graphismes envoûtants et découvrez les secrets d'une île mystérieuse aux côtés d'une troupe de mercenaires.

Actualité

The Last Story

Toute l'actualité

La patience est tout un art....

The Last Story
Hironobu Sakaguchi, un nom qui ne vous dira certainement pas grand chose mais pour faire simple sachez que ce grand Monsieur est le créateur de la saga Final Fantasy, rien que ça. Toujours superviseur de la saga, Mr Sakaguchi est à la tête de son studio de développement Mistwalker depuis 2004 et on pouvais s'en douter n'a développer ou participer qu'à des RPG avec une petite perle sorti au Japon sur Nintendo DS en 2007 mais qui n'a jamais traversé notre bon vieux continent en la personne de ASH: Archaic Sealed Heat.

Si le RPG est un jeu de plus en plus populaire, il est un fait qui est inhérent au genre c'est l'attente parfois insoutenable entre une sortie japonaise et une sortie européenne. Last Story n'échappe pas à cette règle puisqu'il nous a fallu attendre une année pour voir enfin débarquer sur le territoire le dernier bébé de Hironobu Sakaguchi qu'on espère à la hauteur de la réputation du personnage...

Une entrée toute en douceur

The Last Story
Tout comme les grands RPG de ce monde, la première demi heure donnera lieu à de nombreux combats histoire d'avoir les premières lueurs de prise en main. À la tête d'une équipe de mercenaires qui visuellement parlant respire la bonne humeur, la joie de vivre et n'ira pas voler le petit commerçant du coin pour le plaisir ou trancher dans le vif sans raison. Les dialogues nombreux mettent aussi le caratère jovial de l'équipe en scène avec quelques petites pointes d'humour venant agrémenter des situations parfois sérieuses.

Direction l'île de Lazulis. Les mercenaires ont été engagé pour assurer la sécurité du bal donné en l'honneur de la princesse. Arrivé la veille sur l'île, c'est l'occasion de se balader dans les ruelles du château et ainsi prendre pied dans la gestion de son équipement et autres boutiques. Les habitués du RPG mettront un malin plaisir à gérer armes et protections tandis que les non initiés et même les connaisseurs pourront opter pour la gestion automatique de l'équipement. Cette option est disponible via le menu général et le fait de choisir l'équipement auto ne sera pas une action permanente, il faudra régulièrement passer par le menu pour équiper vos personnages. Cette automatisation devra surtout se faire après avoir glanés des objets pendant les combats par exemple. Les marchands vous proposeront également d'améliorer armes et protections moyennant de l'argent voir des minéraux.

L'expérience est mère de sûreté

The Last Story

Compte tenu que la progression de vos personnages est directement lié aux combats et donc que les ennemis ne reviennent pas, la quête de missions secondaire sera l'occasion de booster la puissance de votre équipe. Les missions annexes sont disponible dans le château, plus particulièrement dans les ruelles de celui ci ou il faudra discuter avec les personnages pour espérer glaner une mission secondaire.

Il n'est pas toujours facile de savoir ou chercher au vu des nombreux villageois qui déambulent dans la ville et pour ne rien arranger même les missions principales ne sont pas toujours claires et on perd parfois un temps monstre à faire des aller/retours du château à la taverne et ainsi poursuivre l'aventure. Heureusement, une carte permet de se balader dans les différents lieu importants et ainsi écourter les trajets.

Bien que les salles nettoyées ne peuvent pas toutes êtes revisitées pour augmenter son expérience, quelques une d'entre elles pourront faire l'objet d'une nouvelle incursion et ainsi y glaner points d'expérience et objets en tout genre. Les zones infestées sont indiquées en contour rouge et ont un niveau de difficulté plus ou moins important, inutile de vous dire que c'est inutile d'aller tacler un niveau ou on a galéré pour le finir. Mieux vaux participer régulièrement à l'arène qui se trouve dans la ville du château pour augmenter son expérience. Cette arène se compose de 2 saisons, la seconde étant la plus dure mais ou les points d'expérience sont important.

Attaques ciblées

The Last Story
Last Story propose 2 types de commandes avec le duo Nunchuck/Wiimote ou la manette classique, à chacun de choisir le type de contrôle qu'il préfère. Mais il est tout de même bon de préciser que l'attaque à l'aide du Nunchuck se fera en poussant le stick directionnel vers l'avant tandis que via la manette classique c'est une pression du bouton. On regrettera l'attaque avec le Nunckuck qui posera parfois des soucis lorsqu'on voudra se positionner derrière un élément. En effet si Zael se dirige vers un pilier pour s'y positionner et qu'un ennemi est juste derrière cela entraînera une attaque ce qui est frustrant surtout en période critique.

Mercenaire ok mais ici on ne fonce pas tête baissée lors d'un combat, en particulier si les ennemis sont en surnombre et encore plus si ceux ci sont des boss très voir très imposant. Le fait de pouvoir se dissimuler derrière un muret ou tout autre élément permettant de s'y adosser entraînera lorsqu'elle est déclenchée une attaque surprise. On pourra également opter pour isoler un ennemi en lui tirant par exemple une flèche et ainsi l'attirer vers soit et ainsi limiter la transmission de votre présence à ses équipiers.

La technique du "je me cache" derrière un élément pour décocher une attaque surprise fonctionnera la plupart du temps avec plus ou moins de dégâts suivant le niveau de puissance de votre arme et la solidité de l'ennemi. Et de ce côté là Last Story propose une variété d'ennemi fort appréciables, on est toujours heureux de voir un nouvel ennemi et mettre en place une stratégie d'attaque. Si des ennemis seront sensibles aux armes et magie, d'autres devront être au contraire affaibli à l'aide de la magie pour briser leur armure magique afin de pouvoir lancer des attaques au corps à corps.

Un amour impossible 

The Last Story
Les studios japonais sont passés maître dans le monde du RPG avec en sus des scénarios à rebondissement et The Last Story n'échappe pas à cette règle. Zael rêve de devenir chevalier et le petit malin tombe sous le charme de Calista qui est la faute à pas de chance fiancée à un prince et devient donc inaccessible. Cette histoire d'amour est un peu le fil conducteur du jeu avec pour entrée en scène l'attaque du château et un rapprochement entre Zael et Calista. S'enchaîneront ensuite des péripéties et autres coups de théâtre qui ne laisseront pas trop le temps au joueur de s'ennuyer.  Le caractère bien trempé de certain personnage fera qu'on va très vite lui trouver une certaine classe comme le général Ashtar ou encore le comte d'Arganan.

Les aventures de Zael et son équipe les mèneront à visiter bon nombre de lieu différents mais clos, c'est à dire qu'on ne pourra suivre que le chemin qui est devant nous et donc pas de folie touristique. Cela pourra paraître frustrant pour un action/RPG mais ça permet à la partie tactique de prendre toute son ampleur dans des lieux restreint. Si certains lieux seront clairement dénués de charme, d'autres en revanche titilleront les rétines et on prendre plaisir les nettoyer de tout danger. Les cinématiques sont très nombreuses et utilisent à la fois le moteur du jeu tandis que quelques unes auront fait l'objet d'un effort puisqu'en synthèse. Celle ci sont très soignées mais malheureusement elles sont très peu nombreuses et comble de malchance elle sont très courte voir parfois microscopique

Un mode multijoueurs jouable en ligne (non vous ne rêvez pas) propose 2 modes de jeu à savoir un mode combat à mort qui comme son nom l'indique vous donnera l'occasion de mesurer votre niveau de joueur. L'autre mode est un mode coopération ou on ira affrontez des boss à plusieurs joueurs.

Passons aux petits défauts du jeu avec tout d'abord un aliasing peu présent mais qui vient on ne sait trop pourquoi se glisser dans certaines cinématiques basées sur le moteur du jeu alors que certaines sont nettes en utilisant un flou artistique en fond. Quelques ralentissements viennent gâcher le tout surtout pendant les plans large dans les cinématiques et parfois dans certaines salles ou du monde est en mouvement. Autre petit point noir, la caméra a tendance à se bloquer dans une direction, certes on peux la recadrer mais en combat on a pas que ça à faire.
17
/20 : On s'en doutait un peu mais c'est une certitude, même hors de son univers habituel Hironobu Sakaguchi et son équipe de Mistwalker nous livre ici un Last Story digne des grosses production.

Nous laissant peu de temps de répit en enchaînant les combats épiques, on prend un vrai plaisir à suivre Zael et ses équipiers pour découvrir le fin mot de l'histoire.

Malgré les petites imperfections graphiques, on ne peux que saluer le travail admirable compte tenu du support de puissance offert par la Wii pour nous offrir un Last Story qui est un peu le chant du cygne de la console de Big N en matière de RPG.
Gameplay : Passé le tutorial, on navigue avec une aisance insolente ce qui pour un RPG n'est pas toujours chose acquise. Son accessibilité lui donne la primeur de viser un public pas forcément adepte du RPG
Durée de vie : Attention ça va faire un peu mal, compter 20 à 25 heures de jeu. Certes c'est déjà beaucoup mais pour un RPG sorti de Mr Final Fantasy on pensait s'attendre à une durée de vie plus importante.
Graphismes : On avait pas vu autant de charme visuel sur Wii depuis un bon petit moment, des lieux qui laissent parfois songeur, d'autres ne donnant pas très envie d'y combattre. Dommage que Mr Aliasing et Mr ralentissement viennent parfois pointer le bout de leur nez.
Audio : La musique d'introduction bercera déjà votre âme guerrière, Nobuo Uematsu nous pond ici un vrai chef d’œuvre musical. Si vous comptez acheter le jeu, optez pour la version collector qui comprend la BO du jeu.

Commentaires

The Last Story

A vous la parole !
Principe

Le système de communication proposé sur les articles est géré à la manière d'un chat, c'est-à-dire que la zone où s’affiche les messages liés au présent sujet est rafraîchie dynamiquement. Inutile donc de recharger la page lorsque vous souhaitez voir les nouveaux messages, c'est automatique ! En revanche, sur le forum il vous faut toujours rafraîchir la page.

Utilisation

Pour participer à la conversation, il vous suffit de remplir au moins la zone message. Pour ouvrir un sujet sur le forum il vous faudra également indiquer un titre. La validation des formulaires s'opère via les icones de couleur verte. Pour plus de convivialité, des outils de mise en forme sont à votre disposition pour aiguayer votre texte. Vous pouvez ainsi influer sur la couleur, le style mais aussi insérer des smileys voir des images et des vidéos sur le forum.

Bonne conduite

Le dialogue permet de partager ses idées, ses convictions, mais cela doit être fait dans le strict respect d’autrui. Sur Wiiz.fr, nous veillons tout particulièrement à ce que ce principe soit respecté pour que chacun puisse s’exprimer librement. Si vous constatez des abus, n’hésitez surtout pas à nous avertir à abus@wiiz.fr, nous interviendrons dans les plus brefs délais !

Merci de participer à la vie du site !

Aucune réaction, à vous la main !

Participez!

Pub!